Coloriage Wild
Avenue Mandarine

NOTE GLOBALE

💛💛💛💛💛💛

ÂGE CONSEILLÉ

6 ans +

COMPÉTENCES

Créativité---

PRIX MOYEN

15 €

NBRE DE JOUEUR(S)

1 - 2

TAGS

Sans pile | Un joueur
  • EsthĂ©tisme très soignĂ©
  • Coloriage des dessins d’une artiste
  • Papier Ă©pais Clairefontaine
  • Feuilles prĂ©perforĂ©es
  • Carnet renforcĂ©
  • Plait aux enfants, ados, adultes
  • Stimule la crĂ©ativitĂ©
  • DĂ©veloppe la motricitĂ© fine
  • Stimule la concentration
  • Stimule l’attention visuelle
  • DĂ©veloppe la sĂ©rĂ©nitĂ©
  • Pas de modèle imposĂ©
  • Papier adaptĂ© Ă  diffĂ©rentes techniques
  • FacilitĂ© du carnet Ă  spirale
  • Facile Ă  emporter

Description

Coloriage Wild est un carnet à colorier de 28 pages, présentant 14 illustrations (chacune en 2 exemplaires) réalisées par l’illustratrice Emmanuelle Colin. On y trouve les portraits de jeunes filles aux chevelures savamment élaborées.

Les 28 pages sont imprimées uniquement en leur recto et sont détachables. Le papier est très épais : grammage de 250g/m.

ANALYSE


Esthétisme, attrait

Tous nos testeurs sont unanimes : ce carnet de coloriage est splendide ! Son esthétisme a été travaillé dans ses détails les plus infimes pour un résultat tout simplement parfait !

On est évidemment séduit par les magnifiques illustrations d’Emmanuelle Colin, illustratrice française de renom. Les dessins sont issus de la série « Wild », créée et vendue par l’artiste. Ils présentent 14 visages d’enfants ornés de motifs floraux et/ou animaliers. 

Ces très belles illustrations tranchent avec les dessins à colorier habituellement réalisés par ordinateur. Nous sommes ici invités à colorier parmi les traits d’une artiste et non entre d’épaisses lignes noires.

Le carnet en lui-même est également très réussi. Sa couverture ornée de tons pastel harmonieux présente une illustration partiellement coloriée qui stimule l’imagination sans trop en dévoiler. Cette couverture alléchante est également décorée de quatre fleurs dorées en relief, tandis que et la spirale (qui relie les pages) est assortie aux fleurs et aux coloris du carnet.

Enfin, les informations techniques nécessaires et les miniatures des illustrations sont présentées à l’arrière du carnet de sorte à ne pas dénaturer l’ensemble de la couverture.


Solidité

La solidité de ce carnet n’a rien à envier au matériel de coloriage plus « classique ». Ici les dessins sont imprimés sur du papier Clairefontaine de 250g. Il s’agit donc non seulement d’un papier épais, mais également d’un papier dont la qualité est bien connue et apprécié à sa juste valeur !

Quant au dos du carnet, il est constitué d’une page en carton doublement renforcée et suivie d’une dernière feuille cartonnée. On n’en demandait pas tant !


Ludisme, plaisir

On s’en doute : le plaisir est garanti par un si beau matériel !

La plupart des enfants adorent le coloriage – activité naturelle et d’une simplicité sans pareille… Et les adultes sont eux-mêmes de plus en plus nombreux à pratiquer ce geste aux vertus délassantes. Ce carnet amusera donc les enfants tout autant que les plus grands !

Notons par contre que les illustrations – si jolies soient-elles – sont relativement complexes à aborder. Les plus jeunes artistes ont besoin d’images aux contours bien définis et risquent de se sentir désorientés par ces dessins dont les traits se confondent, se superposent ou s’effacent lorsque c’est nécessaire. Pour éviter les frustrations, on réservera donc l’activité aux artistes de 6 ans et plus… sans pour autant la refuser à un enfant plus jeune qui s’en sentirait à la hauteur. Dans tous les cas, c’est le plaisir qui compte !

Qualité éducative

Du point de vue des compétences développées par ce carnet de coloriage, le maître mot est évidemment la créativité !

L'artiste en herbe (enfant, ado ou adulte) peut s'essayer à différentes techniques : pastel, crayons de couleur, aquarelle, etc. Tout est possible. Le livret n’affiche aucun modèle à suivre ; on peut donc choisir de colorier tel ou tel personnage (rien n’indique qu’il faut commencer par le premier) et choisir librement ses couleurs, ses motifs, ses techniques, l’épaisseur de son trait… Selon les envies, on peut aussi agrémenter notre dessin d’accessoires (des autocollants, par exemple), lui ajouter un décor ou un fond uni… 

En coloriant, nous rêvons et développons notre imagination. Qui sont ces enfants aux yeux grands ouverts sur le monde ? Pourquoi cette petite fille abrite-t-elle des escargots dans sa chevelure ? Et cette enfant au regard si sérieux, à quoi pense-t-elle ? Chaque personnage constitue en quelque sorte le début d’une histoire…

Tout en développant sa créativité et son imagination, l’artiste en herbe travaille également sa motricité fine et la précision de son graphisme. Serrant le crayon entre le pouce et l’index et effectuant des gestes précis et maitrisés pour le coloriage des détails, il renforce tout à la fois sa concentration, son attention visuelle et les muscles nécessaires à l’écriture. Que demander de plus ?

Enfin, un des bienfaits essentiels procurés par le coloriage est sans aucun doute la sérénité. L’activité permet aux petits comme aux grands de se poser un instant loin du monde et du stress imposé par la vie quotidienne. Fini de courir, pas la peine de se dépêcher : le coloriste prend le temps de donner forme au dessin dont il sent fier et qu’il exposera avec joie. C’est tout bénéfice pour le moral et l’estime de soi !


Conception technique

La conception technique du carnet est également très convaincante. L’ensemble des dessins est cohérent sans être répétitif : les illustrations constituent une variation sur un même thème, mais sont suffisamment différentes les unes des autres. Le dessinateur en herbe échappe donc à l’ennui.

Les 14 dessins sont chacun proposés en deux exemplaires ; on peut donc s’atteler au même portrait de deux manières différentes, retenter sa chance si l’on estime avoir mal colorié, ou inviter un copain à dessiner avec soi ! Et si le coloriste en herbe est fan des illustrations d’Emmanuelle Colin, il peut aussi choisir d’en garder précieusement un exemplaire vierge.

Toutes les feuilles sont perforées : l’artiste peut donc, s’il le souhaite, détacher son dessin du carnet pour dessiner plus librement ou l’encadrer lorsque son coloriage est terminé.

Enfin, insistons sur l’excellente qualité du papier. Son grain est adapté à de nombreuses techniques et résiste sans difficulté aux crayons de couleur, crayons à la cire, pastels gras, feutres, peinture à l’eau et même aux feutres à l’alcool.

Utilisation pratique

Deux mots de l’aspect pratique pour finir.

On aime le format du carnet à spirale : on peut en tourner les pages et les poser bien à plat sur la table. Il ne faut pas maintenir (du coude ou de la main) la page gauche d’un livre lorsqu’on en colorie la page droite, et vice versa !

Enfin, le carnet mesure environ 20 cm x 20 cm, ce qui permet de l’emporter partout avec soi.

CONCLUSION

Chapeau bas pour ce carnet de coloriage proposé par Avenue Mandarine ! Tout y est absolument parfait : les superbes illustrations d’Emmanuelle Colin, l’esthétique globale du carnet, la qualité du papier, la conception en carnet « à spirale », la cohérence du sujet développé… On ne peut dire que du bien de ce matériel qui permet aux artistes (jeunes et moins jeunes) de passer un moment à la fois délassant et enrichissant. Les portraits sont une invitation à la rêverie ; en les coloriant, les enfants développent librement leur créativité et leur imagination. Ils travaillent aussi leur attention visuelle, leur précision et la préhension pouce-index mise en jeu pour l’écriture ! Un matériel irréprochable à (s’) offrir sans l’ombre d’une hésitation !

Astuce Ă©ducative

Les illustrations sont chacune proposées en deux exemplaires… Profitez de cette belle occasion pour passer un moment de réconfort et de création avec votre rejeton !

Analyses avec les mĂŞmes tags :

Le musée d’Iris

Le musée d’Iris

❤️❤️❤️❤️❤️

6 - 9 ans

Une visite au musée qui devient rapidement un voyage extraordinaire !

Même les princesses pètent

Même les princesses pètent

❤️❤️❤️❤️💔

3 - 6 ans

Un livre pour désacraliser en douceur le stéréotype de la princesse parfaite.

Quand tu lèves les yeux

Quand tu lèves les yeux

💛💛💛💛💛💛

9 - 12 ans

Un déménagement, un garçon déboussolé et la naissance d’un amour pour les histoires.