• 1 plateau bi-face
  • 70 tuiles personnages
  • 1 règle du jeu
Le jeu aux mille titres
OYA

NOTE GLOBALE

💛💛💛💛💛💛

ÂGE CONSEILLÉ

5 ans +

COMPÉTENCES

Imagination-Réflexion-Langage-

PRIX MOYEN

30 €

NBRE DE JOUEUR(S)

2 - 6

TAGS

Intergénérationnel | Jeu de société | Médaillé | Sans pile
  • Boites uniques
  • Illustrations jolies et efficaces
  • Adapté aux petits et grands
  • Très apprécié
  • Développe la mémoire visuelle
  • Développe l’analyse visuelle
  • Développe le repérage spatial
  • Développe l’association
  • Stimule l’imagination
  • Stimule le langage verbal
  • Développe le vocabulaire
  • Développe la syntaxe
  • Règles flexibles
  • Règles simples à comprendre
  • Notice A3
  • Aide-mémoire présent
  • Boite pratique

Description

Le jeu aux mille titres est un jeu de memory revisité. Le but est de retrouver les couples de personnages cachés sur le plateau. Il y a 70 tuiles (cartes), donc 35 couples à reformer.

Comment jouer ?

Les cartes personnages sont placées faces cachées, au hasard sur le grand plateau représentant le décor. Un premier joueur retourne deux personnages et annonce leur fonction et leur position dans le décor : « la prisonnière au square » et « le soldat sous l'abribus », par exemple. Si les deux personnages forment un couple, le joueur a trouvé une paire (le sorcier et la sorcière, le fleuriste et la fleuriste, etc.), il la récupère et rejoue. Si ce n'est pas le cas, il retourne les deux personnages et c’est au tour du joueur suivant.

Le vainqueur est la personne qui a formé le plus de couples lorsqu’il n’y a plus aucune tuile sur le plateau.

Différentes versions de jeu sont possibles selon le niveau et l’expérience des joueurs.

ANALYSE

Le jeu aux mille titres s'appelle ainsi parce que chaque boite vendue est unique (et numérotée, à la manière d’un objet de collection) : chaque coffret a un titre et une illustration qui lui est propre.

Quelques exemples : L'amoureux dans la forêt, Le vampire sous le préau, La sorcière chez le glacier, etc. 

Ce jeu est vraiment très joli ! Réalisées par l’artiste Inti Ansa, les illustrations sont soignées, détaillées et efficaces. On reconnait facilement les différents personnages et les lieux. D’autre part, le graphisme convient tant au jeune public (rien n’est effrayant) qu’aux joueurs plus âgés (rien de puéril non plus).

Rien à redire concernant la solidité. La résistance du plateau et des cartes est telle qu’on l’espère pour ce type de jeu.

Chez Jouons Malin, nous apprécions les jeux qui permettent de travailler des compétences diverses tout en s’amusant… Voici pourquoi Le jeu aux mille titres nous a séduits :

Comme tout memory qui se respecte, celui-ci permet de développer la mémoire visuelle. Mais plus qu’un jeu de mémoire, ce jeu travaille aussi l’association : les joueurs retiennent les emplacements des personnages parce qu'ils les associent aux lieux dessinés et s'inventent des histoires (ex. : le patron en prison, le fou dans la fontaine…). Souvent loufoques, drôles, fantastiques, les histoires inventées mentalement amusent et aident à retenir la position des cartes sur le plateau.

Bien entendu, qui dit « histoire » dit aussi « imagination » ! Et la version du jeu destinée aux plus petits va plus loin, puisqu’elle recommande aux enfants de raconter l’histoire des personnages découverts sur le plateau (comment le patron est-il tombé en prison, pourquoi le glacier est-il caché dans un arbre, que fait le vampire sous le lampadaire...).

Naturellement, le repérage dans l’espace fait aussi partie du jeu, et d’autant plus dans la version destinée aux joueurs plus âgés. C’est alors le verso du plateau qui est utilisé ; les emplacements des tuiles ne sont pas indiqués et les cartes y sont placées au hasard ! Par conséquent, les joueurs doivent se concentrer doublement pour retenir leurs positions.

Lorsqu’un joueur retourne deux cartes et vérifie si ce sont les mêmes ou non, il travaille son analyse visuelle. D’ailleurs, certaines se ressemblent et il faudra veiller à ne pas les confondre. C’est le cas du cuisinier et du boucher par exemple.

Quand un joueur retourne une tuile, il doit verbaliser ce qu’il y voit.

Cette verbalisation offre de très nombreuses possibilités de travailler le vocabulaire et la formulation de phrases. Les personnages ayant des occupations variées, les joueurs sont confrontés à un vocabulaire large, qui concerne tant les métiers très courants (médecin, cuisinier, patron), que les secteurs du sport (tennisman, alpiniste), de l'art (musicien, peintre), de la détente (touriste, clown), ou des occupations plus modernes (le rappeur et la rappeuse) ou imaginaire (le sorcier et la sorcière, le vampire, etc.). Il en va de même pour les lieux (l’école, le balcon, le commissariat, le glacier, etc.). Tout en s’amusant, les joueurs apprennent à maîtriser les prépositions et à construire des phrases correctes pour situer les personnages sur le plateau (dans l'arbre, sous la douche, sur la lune...).

On s’en doute : le ludisme est au rendez-vous !

Tous nos testeurs ont adoré Le jeu aux mille titres, quel que soit leur âge. Le jeu est très flexible, les personnages et situations représentés parlent à tout le monde et les plus grands apprécient de retrouver enfin un memory qui leur soit adapté (petit retour en enfance assuré !).

Enfin, grâce à la simplicité globale des règles, on entame rapidement les premières parties.

Pour finir, notons que ce jeu est aussi pratique à utiliser.

À la fois simple et détaillée, la règle du jeu explique le déroulement des différentes versions proposées. Elle est fournie en format A3 et est donc facile à lire !

Par ailleurs, tous les couples à retrouver sont repris dans la règle du jeu et illustrés sur les côtés de la boite. Un aide-mémoire bien utile en cas d'hésitation (est-ce bien l'avocat et l'avocate ?) ou de panne liée au vocabulaire (oui, oui, on dit bien un pompier et une pompière !).

De taille standard, la boite est solide et tout le matériel y entre facilement.

D’habitude, on n’apprécie pas beaucoup de devoir détacher des éléments de jeu avant d’entamer la première partie. Mais dans ce cas, pas de problème : tout est prédécoupé très correctement. Chaque tuile s'enlève facilement (pas de risque de déchirure des cartes ou du carton) et la manipulation est plutôt rapide.

CONCLUSION

Un jeu comme on les aime ! Les règles sont adaptables en fonction des âges, les illustrations sont travaillées de sorte à plaire aux petits, aux ados et même aux adultes, et le principe du jeu séduit absolument tout le monde ! Un jeu aussi amusant qu’intéressant d’un point de vue éducatif. Les compétences travaillées sont nombreuses : vocabulaire, syntaxe, mémoire, analyse visuelle, repérage dans l’espace… Et qualité appréciable entre toutes : les joueurs développent leur créativité en s’inventant des histoires relatives aux personnages et aux situations dans lesquelles ils se trouvent. Une véritable pépite à recommander chaudement !

Astuce éducative

Pour stimuler la production écrite, demandez au joueur qui a réuni un couple d’écrire une histoire à son propos. Pourquoi le balayeur était-il dans la fontaine, et la balayeuse sur la cheminée ? Pourquoi la détective était-elle en ambulance, tandis que le détective était à cheval ?

Analyses avec les mêmes tags :

Le musée d’Iris

Le musée d’Iris

❤️❤️❤️❤️❤️

6 - 9 ans

Une visite au musée qui devient rapidement un voyage extraordinaire !

Même les princesses pètent

Même les princesses pètent

❤️❤️❤️❤️💔

3 - 6 ans

Un livre pour désacraliser en douceur le stéréotype de la princesse parfaite.

Magformers – Dinosaur set 65 pièces

Magformers – Dinosaur set 65 pièces

💛💛💛💛💛💛

3 ans +

Créez dix dinosaures différents avec les pièces en plastique aimantées de Magformers.